Accueil > Développement humain durable > Anticipation > Pour une Sécurité Sociale Professionnelle : le FRAU Salarié (Fonds Régional (...)

Pour une Sécurité Sociale Professionnelle : le FRAU Salarié (Fonds Régional d’Action d’Urgence)

jeudi 3 mars 2011
Par Christine CANALE

Pour avancer dans la construction de notre sécurité sociale professionnelle, la CGT fait le choix d’investir tout dispositif qui oeuvre en faveur du maintien du contrat de travail, des rémunérations et des droits des salariés. En ce sens, le dispositif régional FRAU et son volet salarié est apprécié comme levier à la sécurisation de l’emploi, au développement économique et social.

La crise n’a pas épargné les salariés, notamment ceux des PME-PMI et nombreux ont été ceux confrontés aux licenciements, fermetures d’entreprises, chômage partiel etc... dans cette période, les aides se sont multipliées en direction des banques, des entreprises, mais peu pour les salariés.

La région Rhône Alpes, sur demande des organisations syndicales et dans une volonté de renforcer son intervention en direction des salariés adopte en Juin 2009 un nouveau dispositif : Le FRAU SALARIE.

La CGT s’empare de cette opportunité en considérant qu’il faut donner confiance aux salariés , la désindustrialisation et la perte d’emploi n’étant pas une fatalité.
Et doter les salariés des PME-PMI, souvent dépourvus de représentations syndicales de droits, de prérogatives pourqu’ils puissent contester les choix imposés et faire des propositions alternatives visant à sauvegarder l’emploi.

Dès lors, ils peuvent solliciter l’aide d’un expert (désigné avec l’organisation syndicale et financé par le dispositif) pour effectuer une étude économique, financière, pour bénéficier d’une aide et d’un accompagnement juridique durant une procédure de licenciements, liquidation, redressement judiciaire. Les salariés peuvent utiliser cette aide même s’ils n’ont pas de Comité d’Entreprise.

Le but est bien d’avoir une intervention des salariés, de l’expert pour faire des propositions alternatives et sauvegarder emploi et compétences.