Accueil > Le Comité Régional > Les conférences régionales > Conférence régionale des 24 et 25 janvier 2013 > Conférence Régionale 2013 : des territoires en pleine évolution

Conférence Régionale 2013 : des territoires en pleine évolution

lundi 14 janvier 2013
Par Bouvier bruno

Ce document est ouvert à contribution sur le forum en bas de l’article.

Une région en évolution

Désormais, le Conseil Régional (élu tous les 6 ans) et l’Etat en région interviennent de façon significative dans différents domaines (économie, emploi formation, transport, santé, apprentissage enseignement supérieur, recherche, tourisme….)

Les régions devraient voir leurs compétences se renforcer encore avec l’acte III de la décentralisation. Le Président de la République et le Gouvernement présenteront un projet de loi à l’Assemblée Nationale et au Sénat courant 2013.

Décentralisation

Face à une stratégie patronale mais également de diverses collectivités territoriales de favoriser essentiellement des projets d’excellence au sein de territoire d’excellence, la CGT réaffirme que notre objectif central doit permettre le développement équilibré de l’ensemble des territoires.

La future loi de décentralisation annoncée par le Gouvernement courant 2013, doit, selon nous se construire autour de trois idées centrales :
- Une politique publique dynamique, déterminée autour des enjeux industriels, des services publics, des politiques de transports, d’énergie, de logement.
- Un Etat permettant un développement équilibré du territoire.
- De nouvelles ambitions pour une démocratie sociale et citoyenne profondément renouvelée et améliorée.

"L’espace territorial est-il devenu un espace structurant pour la définition des choix stratégiques" ?

Cette question méritera sans aucun doute un échange dans la préparation et lors de la Conférence Régionale.

Le développement des pôles de compétitivité, la mise en place de l’Agence Régionale de Santé, les compétences transférées aux collectivités territoriales (formation, apprentissage, transport ferroviaire voyageurs, handicap, politique sociale, prise en charge de la perte d’autonomie…), les projets communs entre structures d’enseignement supérieur et recherche et les entreprises, la réforme des collectivités territoriales, sont autant d’éléments confirmant une place significative des territoires dans les choix stratégiques des entreprises privées et publiques.

Incontestablement des décisions lourdes se structurent en territoire. Elles construisent pour aujourd’hui et pour l’avenir, les dimensions industrielles, de services publics, de politiques publiques, d’aménagement du territoire avec deux aspects qui méritent d’être pointés fortement.

Le premier : Les lieux stratégiques de décisions s’éloignent des lieux de représentation des salariés. Les IRP (Instances Représentatives du Personnel) sont de moins en moins informées sur les choix importants. Ceux-ci se prenant ailleurs (par exemple au sein des pôles de compétitivité).

Le deuxième : L’objectif des décideurs économiques et politiques consiste à concentrer les moyens humains et financiers sur des projets dits "d’excellence", eux-mêmes concentrés sur quelques territoires "d’excellence".

La CGT combat résolument cette orientation qui sacrifie des territoires entiers pour ne retenir que les grands pôles métropolitains.

voir aussi :
- un bilan de l’activité
- une analyse du contexte socio-économique
- la question de déploiement
- la présentation de la démarche du comité régional
- les perspectives en débat.