Accueil > Développement humain durable > Politique industrielle > Changer radicalement les rapports Donneurs d’Ordre / Sous-Traitants

Changer radicalement les rapports Donneurs d’Ordre / Sous-Traitants

mardi 14 février 2012
Par Bruno BOUVIER

Une rencontre sur les enjeux de la sous-traitance se tenait à l’initiative du CESER Rhône-Alpes le 8 février 2012 au siège du Conseil Régional Rhône-Alpes.

A cette occasion la CGT Rhône-Alpes participant à une des tables rondes a développé les éléments suivants :

Nous avons un objectif : changer radicalement les rapports Donneurs d’Ordre/Sous-Traitants.

Trois clefs d’entrée sous semblent nécessaires pour atteindre cet objectif :

1) La dimension stratégique

2) La dimension sociale

3) Les outils à disposition des organisations syndicales, des représentants des salariés.

Les Etats Généraux de l’Industrie (EGI) ont permis d’acter la mise en place des comités stratégiques de filière à l’échelle nationale mais aussi à l’échelle de la région Rhône-Alpes.

Ces structures devraient nous permettre d’aborder les rapports Donneurs d’Ordre et Sous-Traitants (DO/ST) et de travailler des préconisations pour une évolution significative de ceux-ci.

Mais il faut aller bien au-delà et donner de nouveaux droits et moyens d’intervention aux salariés et à leurs représentants avec l’objectif d’une vraie transparence sur les rapports DO/ST.

Les Institutions Représentatives du Personnel (IRP) se sont construites voici plusieurs décennies dans le cadre « d’entreprises intégrées », il faut qu’elles puissent aujourd’hui correspondre au fait que nous avons désormais « des entreprises éclatées »

Nous revendiquons :

  • Des CHSCT de site
  • Le principe un site un statut
  • La reconnaissance des syndicats de site
  • La mise en place des comités interentreprises rassemblant employeurs et représentants des salariés des entreprises Donneurs d’Ordre/Sous-Traitants.

Pour la CGT l’enjeu est de lutter contre la mise en concurrence des salariés et gagner de nouvelles solidarités.