Accueil > Travail > Emploi/chômage > Heures supplémentaires : comme un parfum de scandale !

Heures supplémentaires : comme un parfum de scandale !

jeudi 3 mars 2011
Par Michel CATELIN, Photographie Olivier PERRIRAZ

La hausse du chômage continue en France depuis 2 ans ne s’expliquent pas uniquement par la crise économique. Les réformes gouvernementales et en premier lieu les exonérations et la défiscalisation des heures supplémentaires, en sont également largement responsables.

EN FRANCE

En pleine crise de l’emploi avec une explosion du nombre de chômeurs les employeurs ont fait effectuer au 4éme trimestre 2010

181 millions d’heures supplémentaires

  • c’est l’équivalent de plus de 110 000 chômeurs qui auraient pu travailler pendant tout ce trimestre
  • 749 millions d’euros voila ce que la Sécu a perdu comme recettes directes en 1 trimestre avec les exonérations de cotisations pour heures supplémentaires.

EN RHONE-ALPES

De septembre 2009 à septembre 2010 plus de 82 millions d’heures supplémentaires ont été effectuées :

  • c’est un an de travail pour plus de 51000 chômeurs
  • c’est 334 millions d’euros que la Sécu a perdu en recettes directes

Le secteur tertiaire avec 47,7 millions d’heures supplémentaires, l’industrie 18,4 millions et la construction avec 15,2 millions sont les principaux utilisateurs des heures sup. en 1 an.

Autres données pour Rhône-Alpes :

Au 3éme trimestre 2010 : 6,2 millions d’heures sup. avec exos de cotisations pour le département du Rhône, 3,3 dans l’Isère, 2,9 dans la Haute savoir, 2,1 dans la Loire, 1,8 dans l’Ain , 1,7 dans la Drôme, 1,6 en Savoie, 0,6 en Ardèche.

Toutes ces heures sup entrainant 84,5 millions d’euros de pertes de recettes directes pour la Sécu de Rhône-Alpes.