Accueil > Travail > Dialogue Social > 3 questions à Isabelle, mandatée Cgt dans la Commission Paritaire Régionale (...)

3 questions à Isabelle, mandatée Cgt dans la Commission Paritaire Régionale Interprofessionnelle

lundi 21 octobre 2019
Par Karine Guichard

Dans le cadre des élections TPE, nous vous proposons des rencontres avec les mandatés Cgt dans les instances régionales.

L’activité en direction des salariés TPE, ça veut dire quoi pour la Cgt ?

Isabelle  : Nous sommes dans les très petites entreprises coupés de l’information et des réseaux syndicaux. Nous avons parfois le sentiment d’être seuls, isolés. Si j’ai adhéré à la Cgt c’est parce que j’espère, avec cette grande organisation, être écoutée, j’y crois. Pourtant ce n’est pas facile avec mes 5 heures de délégation par mois. C’est un gros cabinet et les médecins doivent me faire remplacer à chaque absence.

Pour toi, quels sont les enjeux pour les TPE ?

Isabelle  : Lundi dernier, j’ai vu 85 patients en 5 heures, j’ai 3 postes téléphoniques et 3 logiciels différents dont Doctolib pour travailler. C’est une grande pression tous les jours face à des patients souvent en précarité sociale et financière. Etre écouté par la Cgt nous permettra d’améliorer nos conditions de travail.

Penses tu que les commissions paritaires peuvent être utiles ?

Isabelle  : Une de mes collègues dans une autre TPE en CDD a demandé un siège adapté à sa grossesse et des horaires aménagés pour les rendez-vous médicaux. Son chef lui a répondu « Pourquoi pas aussi quelqu’un pour la masser ? il vaut mieux qu’elle reste chez elle et qu’on arrête tout ». La salariée indépendamment des prud’hommes, peut faire appel à la commission Prévention des Conflits mis en place par la commission Paritaire.