Accueil > Société > Travail social > le projet SERAFIN-PH ou comment les modes de financement annoncés de nos (...)

le projet SERAFIN-PH ou comment les modes de financement annoncés de nos structures vont transformer le travail social

mardi 6 février 2018
Par Sandrine Gammoudi-Sauzéat

Une journée de rencontre et de réflexion, à l’initiative du collectif régional des travailleurs sociaux, a rassemblé une soixantaine de participants le 15 décembre 2017 à la Bourse du Travail de Lyon.
Elle s’inscrit dans la continuité des contre-assises du travail social en région Rhône-Alpes de novembre 2014 et des vendredis du travail social qui se sont déroulés sur 2015 et 2016, qui ont donné lieu à la rédaction d’un quatre pages et d’une plaquette sur le travail social.

Présentation du projet SERAFIN-PH par Luc CADILLON, président du CA de la CPAM de Dordogne, qui siège également à la CDAPH

Ce projet, SERAPHIN-PH, (Services et Etablissements Réforme pour une Adéquation des FINancements au parcours des Personnes Handicapées) a pour objectif de proposer un nouveau dispositif d’allocation de ressources aux établissements et services pour l’accompagnement des personnes handicapées.
Il est calqué sur les réformes hospitalières successives et s’inscrit dans la continuité des politiques libérales mises en œuvre dans le secteur médico-social. Il s’agit d’une mise en place de la tarification à l’acte dans le secteur médico-social en s’appuyant sur une nomenclature décrivant les besoins des personnes en situation de handicap et une nomenclature décrivant les prestations répondant aux besoins.

Ce nouveau système de financement participe :
à la baisse de qualité des prises en charge par une réduction des coûts,
à une mise en concurrence des différents établissements,
à la déqualification des personnels pour une réduction des coûts,
au développement du bénévolat, du parrainage et de la prise en charge par les familles elles-mêmes.

La nomenclature et la codification des actes sont déjà testées dans certains établissements.
Il faut donc interpeller les directions pour avoir des informations plus précises et connaître leur position face à cette commande.

Cette tarification devrait se mettre en œuvre à partir de juin 2018 pour une généralisation au plus tard en 2019.
(pour en savoir plus)pdf/intervention_projet_serafin_ph.pdf