Accueil > Le Comité Régional > Les conférences régionales > Première Conférence régionale commune Auvergne-Rhône Alpes les 8 et 9 (...) > 3 questions à Michel Catelin, Secrétaire général de l’Union Locale des (...)

3 questions à Michel Catelin, Secrétaire général de l’Union Locale des Syndiqués(es) CGT Retraités de Villefranche/Beaujolais/Val de Saône.

mardi 13 décembre 2016
Par Karine Guichard

Pour préparer la première conférence régionale commune Auvergne-Rhône-Alpes des 8 et 9 décembre, plusieurs points de vue de militants du territoire sur le rôle et la place du comité régional....

Pour ton activité qu’elle est l’utilité de la CGT en région ?

Alors même que pouvoir publics et patronat développent des efforts importants pour diviser, mettre en concurrence, voir opposer les territoires entre eux, le comité régional est un outil qui éclaire sur cette stratégie du capital et qui permet tout au contraire une plus juste appréciation et appropriation des convergences d’intérêts et de complémentarité des territoires afin de « faire ensemble ».

Qu’attends-tu de la conférence régionale.

Si l’on s’en tient à la question des retraites et des retraités, il me semble que la conférence régionale doit donner un élan supplémentaire à la notion d’intérêts convergents actifs-retraités par exemple :
Petits salaires aujourd’hui….petites retraites demain
Mauvaises conditions de travail aujourd’hui……..retraites en bonne santé en danger
Aujourd’hui exonérations de cotisations, primes, intéressement, participation etc….retraites d’aujourd’hui menacées.

Quelles devraient être les priorités pour toi de l’action CGT régionale ?

Toujours en regard du monde retraité il faut à la fois continuer à mobiliser contre les atteintes aux conditions de vie des retraités, combattre toutes les idées colportant la notion de retraités comme une charge pour la société et en même temps expliquer, convaincre (y compris parmi les retraités) que les retraités sont une chance pour notre société.

En Rhône-Alpes le montant des retraites et pensions pour l’année 2014 s’élève à 27,8 milliards d’€ et à 6,8 milliards pour l’Auvergne.
Ce n’est pas moins de 37,6 milliards d’€ qui retournent dans l’économie locale, départementale, régionale, nationale, par l’intermédiaire des impôts et taxes, mais aussi pour l’économie du quotidien. C’est ainsi que des milliers d’emplois d’actifs régionaux sont directement impactés par le niveau du pouvoir d’achat des retraités, pouvoir d’achat qui devient alors une véritable dynamique pour le développement d’emplois dans l’industrie, le commerce, les services, la santé, les loisirs, le tourisme, le social…..

Des retraités maltraités c’est une société arriéré.
Des retraités respectés, reconnus, bien traités c’est renforcer des solidarités pour avancer vers une société de progrès social pour tous les âges.
Il y a là un enjeu d’avenir pour le Comité Régional.