Accueil > Europe/International > 4 moteurs > Conférence 4 moteurs des 27 et 28 novembre 2015 : atelier les enjeux du (...)

Conférence 4 moteurs des 27 et 28 novembre 2015 : atelier les enjeux du vieillissement

vendredi 5 février 2016
Par Christine CANALE

Synthèse de l’atelier présenté par Gilles Mondon, Unsa

Des réalités et variables dans les quatre régions auxquelles il faut faire face : les réformes structurelles du marché du travail contribuent à un fort taux de chômage, à la précarisation, à une pauvreté qui s’installe, en particulier des retraités – des femmes (faibles conditions salariales – des conditions de travail dégradées et une pénibilité croissante avec des attentes et risque sur la société).

Des systèmes de protection sociale, de prévoyance qui ne jouent plus leur rôle et sont confrontés à une insuffisance de financement issu du travail.

- D’ici 2030, ¼ des européens auront plus de 60 ans.
- Les taux d’emploi de + 55 ans (31,5 % Italie – 38,1 % France – 43,5 % Espagne et 51,5 % Allemagne).
- L’âge de sortie du marché du travail : 59,4 ans pour la France, 60,2 ans pour Italie – 62,1 ans pour l’Espagne, 62 ans pour l’Allemagne.

L’intervenant a pointé 4 défis majeurs :
- La place du travail, sa valorisation, la qualité de vie au travail.
- L’emploi durable, stable, amélioration des conditions de travail
- La réorientation – des financements publics et salariales rôle et la place d’une nouvelle fiscalité
- Le partage des richesses entre capital / travail
Le débat très riche s’est engagé à partir d’un postulat partagé : Anticiper la mutation démographique et relever les défis du bien vivre, bien travailler, bien vieillir.
L’économie du bien être pose 4 défis :
- La prise en charge de la dépendance.
- Renforcement de l’inclusion sociale des + 55 ans.
- Le maintien dans l’emploi des + 55 ans.
- L’égalité territoriale.

Des questions ouvertes à travailler ensemble pour de nouvelles solidarités ont été identifiées par le débat
- L’activité des femmes
- La flexibilité de sortie du travail des séniors avec tuilage générationnel et entrée des jeunes dans le
travail.
- La place de l’Etat providence, des dispositifs publics pour assurer la cohésion sociale, l’égalité des citoyens, sources du vivre ensemble.
- Une nouvelle répartition des créations de richesses avec rééquilibrage entre le capital et le travail.
- L’articulation entre fiscalité et protection sociale.
- Une politique européenne "pour unifier" et harmoniser les réponses sociales.