Accueil > Travail > Discrimination > Egalité professionnelle : la situation des aidants familiaux

Egalité professionnelle : la situation des aidants familiaux

vendredi 13 novembre 2015
Par Francisca , Karine Guichard

Le Comité Régional CGT Rhône-Alpes a répondu favorablement à la sollicitation de la Ligue des Droits de l’Homme et de la MACIF pour un partenariat dans le cadre d’un appel à projet européen portant sur la question des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes aidants(es) bénévoles qualifiés(es) aussi d’aidants(es) informels(les).

L’objectif de ce projet est la réduction des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et l’identification des bonnes pratiques au sein des entreprises européennes qui pourraient être dupliquées et disséminées à cette fin.

Un aidant sur deux (70 % de femmes) est en activité professionnelle, nombre d’entre eux (elles) rencontrent des difficultés pour assurer leur rôle d’aidants(es) et pour concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle. Pour y parvenir beaucoup sont contraints de se débrouiller ou de réduire leur temps de travail avec des conséquences immédiates sur les salaires et à venir sur les pensions de retraite. Le recul de l’âge de la retraite va aggraver des situations vécues.

Pour la CGT cela renvoie au champ revendicatif, à la négociation, aux droits des salariés en activité ou en situation de perte d’emploi, à la responsabilité de l’Etat et la solidarité nationale.

Nous avons mis en place un groupe de travail constitué de 8 personnes issues de la région Rhône-Alpes (8 départements : Ain – Ardèche – Drôme – Isère – Loire – Rhône – Savoie et Haute-Savoie), avec la participation ponctuelle de personnes sollicitées en fonction de nos besoins.

Cliquer pour en savoir plus